Passion Tube > Forum technique
Forums   Utilisateurs     Liste   Publier   S'abonner S'identifier [admin]   S'enregistrer   Profil   Rechercher

Auteur Sujet:   Désignations tubes russes
      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 14-05-2008 23:06                        
Bonjour,

J'approvisionne quelques tubes pour le jour où je pourrai enfin ressortir mon labo des containers et me remettre au développement de mon ampli à tubes. C'est pas encore pour demain mais retoucher du doigt quelques tubes me permet de patienter...

J'aurais donc une question à soumettre à votre sagacité : dans les désignations de tubes russes, on retrouve pour la même référence des tubes dont la dernière lettre est un "I" donné pour une capacité à travailler en mode pulsé. La question : Est-ce que ces versions "I" sont adaptées à l'amplification BF ?
La question est peut-être idiote et la réponse évidente mais je n'ai pas la clef...

Merci de votre aide.
Laurent


Ajouter une réponse
Auteur Sujet:   Désignations tubes russes
      
René Conseil
Utilisateur
2045 message(s)

posté le 14-05-2008 23:45                     
Bonsoir,

J'ai eu le même doute à propos des 6E5P et 6E5P-E (pulse.)
Je ne suis pas le seul à avoir douté et les datasheets brouillent les pistes:
http://www.goodsoundclub.com/GetPost.aspx?PostID=4291

Du coup, j'ai acheté un peu des deux, pour tester.
Je n'ai pas encore eu le temps de m'en occuper, mais en tous les cas, la construction interne des tubes est identique. J'imagine que s'il y a une différence, c'est au niveau de la cathode et de sa "capacité" à fonctionner en mode pulsé.

Quels sont les autres ref de tubes qui présentent cette double identité ? 6C45 ?


René


      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 15-05-2008 00:14                     
Bonsoir ,
Dans le doc ci-dessous le E correspondrait à une durée de vie allongée.
http://www.rutubes.com/articles_for_description/symbols.htm

Le tube que je cherchais était une 6N6P et j'ai commandé des 6N6P-I...

Laurent



      
René Conseil
Utilisateur
2045 message(s)

posté le 18-05-2008 14:49                     
Oui, E c'est bien ça.
Mais le datasheet de la 6E5P-E indique "pulse tetrode":
http://www.goodsoundclub.com/PDF/6E5P-E.pdf

Alors que la 6E5P ne serait qu'une tétrode HF:
http://www.goodsoundclub.com/PDF/6E5P.pdf

De quoi bien se mélanger les pinceaux... :crazy:


René


      
René Conseil
Utilisateur
2045 message(s)

posté le 18-05-2008 15:01                     
J'ai regardé le datasheet de la 6N6P-I et tout s'explique par rapport au E de ma 6E5P.
Le cinquième élément ( ;) ) est le N inversé cyrillique. Cela se prononce I. La "traduction" passant par la phonétique, selon que le datasheet est anglais ou français le E deviendra I puisque c'est la même prononciation.

Ce qui n'est pas pour nous aider.

Donc, -I ou -E peuvent être des "pulse".
La question reste ouverte, ces tubes sont-ils utilisables en BF ?


René


      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 18-05-2008 22:13                     
Pour commencer par la fin de votre post je répondrai que ça doit être utilisable en BF, il m'a semblé lors de mes périgrinations récentes voir que des tubes américains ou européens bien qu'utilisés en audio avaient été conçus aussi pour de la HF pulsée... Je ne m'y connais pas plus que ça en radio mais ça ne me semble pas incompatible avec l'audio du moment que le tube présente des caractéristiques suffisament linéaires.

Pour revenir à la 6N6P et 6N6PI, un tableau comparatif des caractéristiques montre les différences suivantes : La "I" consomme 150 mA supplémentaire sur le chauffage mais a une durée de vie 6 fois moindre (>=3000h pour la P, et >=500h pour la PI). Donc une cathode surchauffée et une capacité en courant instantanné très élevée.
Sur un des liens que vous avez donné, quelqu'un suggérait de sous-alimenter le filament, ce pourrait être interressant pour ramener la durée de vie du tube à une valeur plus acceptable.

Enfin une caractéristique interressante, la version PI supporte des accélérations très élevées comme on peut le voir sur des versions militaires renforcées. Peut-être seront-elles moins sensibles à la microphonie ?

Laurent



      
René Conseil
Utilisateur
2045 message(s)

posté le 19-05-2008 07:05                     
Oui, je pense qu'il serait bon de mener quelques essais sur la 6N6PI en se basant sur la puissance de chauffage consommée par la 6N6P pour ajuster la tension à appliquer sur le filament de la première afin obtenir la même chose.
Il y a moins d'1W de différence de consommation entre les deux versions. Réduire la tension de chauffage vers 6,15V devrait suffire.

Je ferai une tentative dans ce sens avec mes 6E5P et 6E5PI (E) qui présentent les mêmes écarts de caractéristiques au niveau consommation de chauffage.


René


      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 21-05-2008 23:57                     
Merci pour les infos.
Je vais stocker les tubes en attendant de pouvoir faire des essais, j'ai d'abord une maison à finir...

Je continue mes emplêtes sur le net :
Ce coup-ci je recherche la triode qui aurait une Rp de 3.5k sous 18mA ou 7k sous 9mA si c'est une dble triode mise en parallèle. Ca servirait à driver un transfo déphaseur 1660
de Lundahl en config primaire SE/sec PP.
Pour le moment je n'ai trouvé que la dble triode assymétrique 6cs7 qui convienne et n'ai pas encore réussi à trouver une mono-triode avec ces caractéristiques.

Oups, j'oubliais presque de mentionner que ces débit et résistance interne devaient bien évidemment se trouver dans une zone la plus linéaire possible du tube en question, donc 6cs7, faible mu mais bon, c'est ce que j'ai de mieux en rayon.

Laurent


Modifié le 22-05-2008 00:05 par Spring33

      
René Conseil
Utilisateur
2045 message(s)

posté le 22-05-2008 00:19                     
7K sous 9mA... on est proche de la 12AU7 et équivalents.... non ?
Il y a aussi la 5670 ou 6N3P (=2C51) Ra 6400 pour 8.2mA
5814 6J6 6SN7 aussi...
Dans ces eaux là, il y a un paquet de double triodes.


René

Modifié le 22-05-2008 00:27 par René

      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 22-05-2008 23:23                     
La 12AU7 c'est 7.7k à 10.5mA. Pour le transfo 1660 3k5 de Ri c'est le max, au delà diminution de la bande passante. Avec les 6CG7, 6SN7, 12BH7 on a 7K7 pour 9 à 10mA, donc OK pour le courant mais avec une Ri légèrement supérieure au max défini par Lundahl. Aucune marge de manoeuvre pour travailler avec un courant plus faible si besoin est de sélectionner une plage plus linéaire du tube, toute diminution du courant fera augmenter la Ri qui est déjà un chouil trop haute. J'ai donc abandonné l'idée de mettre un de ces tubes.

J'avais sous la main 12B4A et 6DN7, là résistance un peu trop basse autour de 2K et faible mu. J'ai fini par tomber sur la 6CS7 qui est pile poil sur la caractéristique : 3k45 sous 19mA !! Le monde n'étant pas parfait le coef d'amplification est bas et me contraindrait à rajouter un étage...

5814 et 6J6 atteignent les datas recherchées avec une polar de grille près de 0v dans une zone pas très linéaire et comme je ne veux pas de boucles de contre-réaction, je tiens vraiment à faire en sorte de ne pas en avoir besoin.

Je retiens par contre les 5670 et 6N3P, elles me permettraient de jouer un peu avec le courant de repos tout en gardant une Ri dans les clous et ont un gain bien plus élevé : en résumé d'excellents candidats.

Merci pour l'info !

Laurent



      
René Conseil
Utilisateur
2045 message(s)

posté le 23-05-2008 10:19                     
Oui... il faut tenir compte aussi de la dispersion dans les caractéristiques des tubes. Ce qui est vrai sur le papier ne l'est pas toujours dans la réalité.
Pas facile de trouver 2 triodes qui auront exactement la même Ri pour un courant donné. Encore moins facile si on associe en // des doubles triodes.

Cela implique: Avoir un bon paquet de tube, un bon testeur ou montage de test et passer du temps à trier.

Mais bon... est-ce la peine d'aller aussi loin ?


René


      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 23-05-2008 22:07                     
René Conseil a écrit:
> Oui... il faut tenir compte aussi de la dispersion dans les caractéristiques des tubes. Ce qui est vrai sur le papier ne l'est pas toujours dans la réalité.


Effectivement c'est un paramètre dont je suis conscient, de la même façon le transfo a aussi des tolérances que je ne sais pas évaluer. C'est pour ça que je cherche un tube qui est en théorie au mieux du besoin sur le papier mais dont le fonctionnement dans le montage me permettra aussi une certaine latitude de réglage.

> Pas facile de trouver 2 triodes qui auront exactement la même Ri pour un courant donné. Encore moins facile si on associe en // des doubles triodes.


Je préfèrerais trouver LA mono-triode qui irait bien. Les seules que j'ai pu trouver sont acoquinées avec une voisine de caractéristiques différentes. La 6CS7 couvrirait la plage 3K / 3K5, la 6DN7 de 2K à 3K. L'inconvénient c'est que mu baisse en même temps que la Ri, et c'est là qu'il me faudra peut-être passer à une dble triode mise en // pour conserver un gain suffisant à l'étage.

> Cela implique: Avoir un bon paquet de tube, un bon testeur ou montage de test et passer du temps à trier.

Les soirées d'hiver sont faites pour ça ! ;-)

> Mais bon... est-ce la peine d'aller aussi loin ?

Je ne sais pas, je le découvrirai probablement quand je passerai aux travaux pratiques, en attendant c'est l'opportunité de progresser dans la connaissance du tube et de sa mise en oeuvre.

Laurent



      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 27-05-2008 23:22                     
Message repositionné plus bas, désolé pour le bruit.


Modifié le 28-05-2008 13:30 par Spring33

      
bouchra
Utilisateur
253 message(s)

posté le 23-05-2008 19:29                     
Bonsoir
Dans la démarche de Laurent, on se rend compte qu’il y ’a beaucoup de paramètres pour la réalisation d’un « véritable ampli ».
Très instructif.
Un ampli c’est un tout, pas uniquement un tube !!!
Le choix des autres composants ??? prendras-tu autant de soin pour un condo, une résistance… ???
Quel TS ?
Ce n’est nullement un reproche, loin de moi cette intention, je cherche juste à comprendre .
C’est peut-être hors sujet ?
bouchra



      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 23-05-2008 22:31                     
bouchra a écrit:

> Le choix des autres composants ??? prendras-tu autant de soin pour un condo, une résistance… ???

Dans la mesure de la compatibilité avec mon budget et de son utilité, oui j'essaierai.

> Quel TS ?

Lundahl 1623PP

> Ce n’est nullement un reproche, loin de moi cette intention, je cherche juste à comprendre .

> C’est peut-être hors sujet ?

Pas du tout, c'est une démarche que j'essaie d'appliquer sur la totalité du projet : Le minimum de compromis au départ. A la fin je sais qu'il y en aura beaucoup, maîtrisés j'espère...

Laurent



      
saenz de navarrete
Utilisateur
227 message(s)

posté le 24-05-2008 01:34                     
" Les soirées d'hiver sont faites pour ça !

"
Un célibataires? Dis donc le tube réchauffa, en principe!
Bon désolé je sors.

DAvid



      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 24-05-2008 12:30                     
saenz de navarrete a écrit:

> Un célibataires?


Euh...! pas vraiment...

Laurent



      
René Conseil
Utilisateur
2045 message(s)

posté le 24-05-2008 09:57                     
Si besoin, je peux trier quelques tubes 6N3P sur le U61, puisque j'en ai un lot.

http://60gp.ovh.net/~passiontS/w-agora/view.php?bn=passiontube_annonces&key=1205794390


René


      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 24-05-2008 12:15                     
Merci pour l'offre des 6N3P, je suis en train d'en chercher un lot sur ebay.
Je note pour les fils de câblage et autres tubes.

Laurent



      
Laurent Fontanillas
Utilisateur
33 message(s)

posté le 28-05-2008 13:29                     
> René Conseil a écrit:


> Mais bon... est-ce la peine d'aller aussi loin ?



Bonsoir René,

Cette question touche au coeur du problème.
Comme je le disais dans ma réponse précédente, je ne sais pas si pousser aussi loin en vaut vraiment la chandelle. En fait ce sont plutôt les choix faits à la base sur la topologie de l'ampli qui m'incitent à être rigoureux dans les choix de montages et points de fonctionnement.

Pour résumer : un push de 6550 en charge cathodique et l'absence de boucles de contre-réaction globale ou locale. D'où ~400v crête à crête à obtenir sur le driver, les plus linéaires possibles si je veux une écoute de qualité.

Comme le signale Bouchra un ampli est un tout , du choix des étages aux composants, du choix des alims à l'implantation. En tant que débutant dans le domaine, je n'aurai pas l'expérience qui permet de cerner rapidement un pb décelé à l'écoute, je cherche donc à faire des choix que je n'aurai pas à remettre en cause immédiatement au moindre problème.
Après nul doute que certaines précautions seront surabondantes mais, comme je ne me destine pas à en faire une production rationalisée, ces quelques excès ne devraient pas trop nuire.

Une des plus grosses difficultés à venir pour ma part sera la simplification au juste nécessaire et la fiabilisation de l'ensemble notament au niveau des alims.

Laurent



Ajouter une réponse
Forums Passion-Tube